Promouvoir la Sophrologie Caycédienne et encadrer sa pratique

A l’aube du XXIème siècle, le public est devenu exigeant et discernant. Chacun veut trouver le « bon » praticien. Les scandales sanitaires, la médiatisation, les réseaux sociaux ont probablement contribué au pire mais aussi au meilleur : une prise de conscience du public de la notion de qualité professionnelle.

En matière de sophrologie, la Sophrologie Caycédienne représente un label avec une méthodologie éprouvée, et un signe de qualité. 

Être sophrologue caycédien, c’est avoir suivi la formation complète, c’est-à-dire les trois cycles de la Méthode Caycedo, et d’une manière authentique et qualitative. Être sophrologue caycédien, c’est avoir été formé à la sophrologie dans sa forme authentique et avec sa méthodologie originale (en particulier l’approche phénoménologique existentielle) telle que créée en milieu hospitalier puis développée depuis 1960 par son fondateur, le Dr Alfonso Caycedo, médecin psychiatre. 

Dans toutes les disciplines, il est nécessaire, pour garantir la qualité du praticien, de suivre un cursus reconnu.

De même que pour le sophrologue, il est nécessaire de suivre une méthodologie didactique et complète qui est l’approche phénoménologique selon sa propre réalité objective.

Le SFSCay n’accepte que des sophrologues répondant à ce critère de qualité. C’est une garantie pour le public de trouver au sein de son annuaire des sophrologues qui ont correctement été formés.